Menu

Les estuaires


Notre territoire est bordé par les rivières du Trieux à l'est et du Jaudy à l'ouest, rivières qui sculptent très profondément son territoire et lui vaut son nom de « Presqu'île ». Elle jouit ainsi d’un isolement naturel qui lui confère son caractère atypique, tranquille et préservé, certains disent même « sauvage ». 

Laissez sa façade maritime pour partir à la découverte des estuaires du Trieux et du Jaudy. Lieu de rencontre entre mer et rivière, entre eau douce et eau salée, les estuaires proposent une grande diversité de paysages (vasières, landes, prés salés…) et accueillent une vie animale et végétale foisonnante.

Au rythme des saisons et des marées, observez les oiseaux d’eau (sternes, huîtriers-pie, tadornes de Belon, bernaches, bécasseaux..) et la flore des zones humides (obione, salicorne ou « cornichon de mer »...)



Partez à la découverte des estuaires :

Le tadorne de Belon :

Il préfère l’estuaire où il trouve en abondance sa nourriture à marée basse. Il piétine le sol détrempé en tournant sur lui-même et filtre l’eau avec son bec. Cavernicole, il niche de préférence dans un terrier de lapin et peut aller à plus de 15 km dans les terres.

L'obione est présente à la fois dans les prés salés et les estuaires. Son apparence est médiocre mais elle est indispensable à la reproduction de nombreuses espèces. C’est une importante zone de frai. C’est un réservoir de vie !



La rivière du Jaudy

Le phare de la Corne, sur son îlot rocheux, marque l’embouchure de la rivière du Jaudy. Les paysages de maraichage plongeant dans la rivière sont des curiosités à eux seuls ! Les bruits de la nature et des oiseaux se mélangent aux échos des activités humaines et offrent une résonnance toute particulière.