Menu

Kerbors

Petit village situé à l'ouest de la Presqu'île de Lézardrieux. Venez découvrir son allée couverte (néolithique).

Cette commune tient l’origine de son nom du breton 'ker' (village), et 'porz' (cour). Le nom du bourg ne permet pas de lui assigner une origine très ancienne, mais la vallée de Saint-Aubin à proximité, est citée dans l'hagiographie de Saint-Tugdual, saint du Ve siècle. Par ailleurs, le village du Merdy, de 'min-lia' pierre plate, évoque d'éventuels dolmens tandis que le lieu-dit 'Ar-Hastel-Pri', le château d'argile, et la maison du bourg appelée 'Le Château' pourraient révéler la présence d'une ancienne fortification de terre.
                                                                                                                                     

Kerbors devient succursale de Pleubian grâce à l'évêque de Tréguier le 23 juin 1615, et à la demande de Madame de Quélen, propriétaire de la chapelle et veuve du seigneur de Kerboz. La première municipalité est élue en 1791 mais le département la déclare illégale le 21 mars 1791. Elle est alors dissociée de Pleubian, puis la loi du 17 mai 1856 la réinstitue. Le territoire maritime est déterminé par le décret du 27 février 1861 : les limites de la mer à l'embouchure du Jaudy sont définies par une ligne entre la Pointe de Bilvero en Kerbors et le port de la Roche Jaune, à Plouguiel.



Que voir à Kerbors ?

- Allée couverte de Men ar Rompet (datant du néolithique)
- Eglise Notre-Dame-des-Neiges (1859-1864)
- Gisant du Chevalier du Guiny de Bonaban (XVe siècle)
- Retable (1871)
- Croix de Kroas-Santel (1874)


Randonnée à Kerbors

La commune de Kerbors, de par sa tranquillité, est propice à la marche. Nos fiches de randonnées vous proposent le circuit du Jaudy, une boucle de 16 km qui peut être divisée en 2 boucles plus petites et réalisable en vélo.